Emanuel König, le bienheureux

Emanuel König (1698–1752) était professeur de médecine et de botanique à l'Université de Bâle; à sa mort, il fut enterré dans l'église des Cordeliers. En 1843, lors de la transformation de l'église en dépôt rattaché au bâtiment de douane, on a ôté entre autres toutes les épitaphes et les pierres funéraires encore présentes. Seuls les ossements, les dalles funéraires et les épitaphes du maire Johann Rudolf Wettstein et de Jakob Bernoulli, mathématicien et physicien, ont été transportés à la cathédrale. L'épitaphe d'Emanuel König fut pour sa part intégrée aux fondations du nouveau bâtiment des douanes.

Informations sur les fouilles entreprises dans le cloître du couvent des Cordeliers: www.archaeologie.bs.ch/stadtcasino_fr

L'épitaphe et autres découvertes archéologiques sont exposés dans le musée d'histoire (jusqu'en juillet 2017).

Détails

  • Epitaphe
  • 18e siècle
  • lieu de découverte: casino municipal

 

Zoom

Le décor à la feuille d'or qui ornait les lettres et la couleur noire de l'épitaphe d'Emanuel König sont en grande partie restés conservés dans le mortier, sous forme d'empreintes en négatif.

Zoom

La vaste cour intérieure du grand magasin permettait aux charrettes à chevaux de circuler facilement. A droite de l’image, les bâtiments administratifs avec leurs colonnades; la façade principale donnait sur le Steinenberg. L'épitaphe d'Emanuel König fut pour sa part intégrée aux fondations du nouveau bâtiment des douanes. Photo: StABS, AL 45, 2-90-2.